Archives de catégorie Les recettes

ParAuGrammePrès

Les haricots secs, ça nous botte !

Le haricots secs sont les alliés parfaits de nos placards. Ils se gardent longtemps (trèèèèès longtemps), ne prennent pas de place, sont bourrés de protéines végétales et de fibres, et peuvent se décliner en de nombreuses recettes simples ! 

En France, la culture de ces légumineuses est bien ancrée. Outres les haricots typiques d’une région, comme la mogette de Vendée ou le coco de Paimpol en Bretagne, certains sont cultivés tout près de chez nous. On a d’ailleurs déniché tout récemment des producteurs du coin, qui vont venir remplacer ceux que l’on prenait pour l’instant dans le Sud-Ouest
Haricots blancs, rouges, flageolets verts, ou encore lentilles Beluga sont des produits que l’on trouve chez nous, délicieux et très doux pour le portefeuille. En effet, une portion équivaut à 60g de haricots secs. 

Les petits trucs : 

> Si vous le pouvez, faites les tremper la veille dans l’eau afin de faire débuter la germination. Les haricots n’en seront que plus digestes et moins longs à cuire. 

> Ne salez pas l’eau de cuisson, car cela a la fâcheuse tendance à rendre leur peau plus dure. 

A nous les bons petits plats !

Recette toute simple de haricots blancs
> La veille, faire les tremper dans l’eau

> Peler les légumes.
 
> Hacher 1 oignon et clouter les girofles dans le deuxième. 

> Faire revenir l’oignon haché dans l’huile d’olive. Ajouter les haricots. Mélanger pendant 2 minutes. 

> Ajouter tous les autres ingrédients. Couvrir d’eau et laisser frémir 10 minutes.

> Saler, poivrer et laisser cuire 15 à 20 minutes. 

> Lorsqu’ils sont cuits et fondants, enlever les autres ingrédients, et ajouter 50g de beurre. Mélanger les sans les écraser.

> Réunir le tout.

C’est prêt ! 

Ingrédients (pour une belle marmite): 
– 400g de haricots blancs
– 1 carotte
– 1 oignon
– 2 gousses d’ail
– 1 bouquet garni 
– 2 clous de girofle 
– Poivre & sel 
– Huile d’olive
– Du beurre 
– Facultatif : du bon lard du boucher
ParAuGrammePrès

Mon petit chou

Le chou, c’est le légume de l’hiver par excellence sous nos latitudes. Et franchement mon petit doigt me dit que vous aussi, vous en avez un peu marre de tourner avec les 3 mêmes recettes depuis Novembre. On va tenter de vous redonner envie d’en manger (eh oui, l’hiver n’est pas fini!). 
Crème de chou-fleur et Cacao

> Détailler, laver et égoutter le chou. 

> Dans un saladier, le mélanger au cacao et à l’huile. Ajouter une pincée de sel et mélanger. 

> Les enfourner sur une plaque de cuisson pour 25 minutes à 180°C. 

> Dans un blender, ajouter 300 ml d’eau frémissante, le lait, la purée de sésame, le cumin et le chou fleur cuit. 

> Mixer. Assaisonner à votre convenance. 
Vous pouvez bien sûr prendre de l’huile plus classique. Pourquoi pas ajouter simplement du sésame légèrement toasté dans le blender, ou même parsemer les bols de grué de cacao (disponibles à l’épicerie bien sûr). 

A vos fourneaux ! 

Les ingrédients (à retrouver sur notre page Produits)
1 chou-fleur
2 c. à soupe d’huile de sésame
1 c. à soupe de cacao en poudre non sucré
200 ml de lait (animal ou végétal)
1 c. à soupe de purée de sésame
Une pincée de cumin, ou une autre épice que vous chérissez
ParAuGrammePrès

Zéro-Gaspi : les agrumes !

L’hiver, c’est la saison des agrumes. Et qui dit agrumes, dit épluchures ! S’ils sont cultivés de manière biologique (comme chez nous :D), vous pourrez faire des merveilles avec elles. 
Zéro déchet, Zéro gaspi !

> Faire un gommage au citron
Une fois pressés, mixer les pelures de citrons et les incorporer dans sa base de gommage (huile ou miel par exemple). Coup de peps et peau douce assurés! 

> Faire un nettoyant parfumé 
Mettre les pelures d’agrumes dans du vinaigre blanc (dans un vaporisateur par exemple). Laisser macérer au moins une semaine. L’utiliser pur ou dilué avec un peu d’eau pour nettoyer vos surfaces, c’est très efficace, et les agrumes cachent l’odeur un peu forte du vinaigre. 

> Réaliser des écorces confites ! 
Laver et brosser les peaux, les détailler en petites lamelles et retirer au maximum la partie blanche, la plus amère. Blanchir pendant 5 minutes dans l’eau bouillante. Réaliser cette étape encore 3 fois (mettre les écorces dans de l’eau froide et faire bouillir, en changeant l’eau à chaque fois), afin de retirer un maximum d’amertume. Egoutter puis peser les écorces. Les mettre dans une casserole avec le même poids en sucre et couvrir d’eau à hauteur. 
Cuire 30 minutes à feu doux en faisant attention que ça ne caramélise pas trop. Une fois refroidies, placer les écorces sur une grille et laisser refroidir 24 heures.
Vous pourrez les conserver plusieurs semaines dans une boite hermétique ! Enrobées de chocolat, ou simplement natures, c’est un pur délice. 

Des dizaines d’autres idées sont possibles, amusez-vous 😉 

ParAuGrammePrès

Soupe céleri et pomme !

Le céleri rave, star de l’automne, est aussi un vieux souvenir d’enfance. Outre l’éternel céleri rémoulade, vous pouvez en faire des merveilles en cuisine ! Voici une petite recette douce et chaude pour changer vos habitudes. Tous les ingrédients sont bien sûr disponibles chez nous !
Soupe céleri & pomme

Pour une grosse casserole de soupe : 

> 1 céleri rave 
> 4 pommes (un peu acidulées de préférence) 
> 1 oignon
> Du bouillon de légumes (environ 2 litres)
> 20 cl de crème 
> Un peu d’huile d’olive 
> Des fruits à coque (noisettes / amandes / graines / … ) pour l’accompagnement 

Etape 1 : on découpe 
Éplucher, couper en cubes et laver le céleri. Peler et enlever le trognon des pommes avant de les couper en quartiers. Éplucher et ciseler l’oignon.  

Etape 2 : on fait cuire 
Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une cocotte, puis ajouter l’oignon. Après quelques minutes, ajouter les pomme et le céleri. Laisser cuire quelques minutes et ajouter le bouillon.  

Etape 3 : on laisse mijoter 
Laisser mijoter pendant une quarantaine de minutes. Faites-vous un thé, lisez, détendez-vous 😀  

Etape 4 : on mixe 
Mixer au blender avec un peu de crème. Dresser dans des bols avec un peu de crème sur le dessus et de graines ou autres accompagnements pour plus de gourmandise. 

Etape 5 : on déguste 
Avec une petite salade, des lasagnes, un gratin, … Bon appétit ! 

Recette inspirée du blog de Papilles & Pupilles
ParAuGrammePrès

Poireaux – A vos fourneaux !

La saison des poireaux bat son plein. Vous en êtes à votre 5ème tarte aux poireaux et ne savez plus quoi en faire ? Et bien accompagnez-les d’œufs pardi ! Le tout avec des bons produits de l’épicerie, c’est encore mieux 😉

La recette est inspirée du superbe blog de Papilles et Pupilles

> Pour 4 personnes 

– 4 poireaux de la Ferme du Breuil
– 4 œufs du GAEC du Pontot
– 20g de beurre en motte 😉 
– 4 c. à soupe de crème fraîche de Saunière
– 1 verre d’eau 
– Un petit peu de fromage à râper (La délicieuse tomme de brebis de Saunière par exemple ?)
-1 pincée de sel 


> Fendez les poireaux en 4 dans la longueur, lavez-les soigneusement. Ciselez-les dans la longueur 
> Faites fondre le beurre dans une casserole. Verser les poireaux et l’eau. Couvrez et laissez cuire 15 minutes environ, en remuant de temps en temps
> Préchauffez le four à 230°C. Déposez le fromage râpé en petits tas sur une plaque et et laissez cuire 3-4 minutes afin d’obtenir des petites tuiles. Laissez sécher et refroidir
> Cassez les œufs dans des ramequins (un dans chacun), ajoutez une cuillère de crème, la fondue de poireaux et du sel
> Cuire 1 minute au micro-ondes, ou une dizaine de minutes au four à 180°
> Une fois cuit, ajoutez les tuiles sur le dessus et servez.

Régalez-vous ! 
ParJulie COLLIN

La betterave, ça vous gagne !

Aliment mal aimé, qui hante encore nos souvenirs de cantine, la betterave n’est pas un met de choix. Pourtant, bien cuisinée, c’est un vrai régal ! Voici quelques pistes pour vous réconcilier avec elle.

Comment la cuire ?
> A la vapeur : en fonction de leur taille, il faut compter 30 minutes à une heure de cuisson

> Au four : cuisson idéale pour garder tous ses arômes. Cuisez les à 200-210°C pendant 1 heure et 1h30.

> A la poêle : après les avoir coupées en tranches ou en cubes, vous pouvez les faire revenir dans du beurre ou de l’huile. Plus rapide et moins fastidieux !

> Mais aussi à l’eau, ou même au four à micro-ondes.

Vous ne voulez pas la cuire : pas de soucis ! Elle est aussi délicieuse crue en fine tranches à la mandoline ou râpée.

Lire la suite